La formation musicale

La formation musicale est enseignée par Mme Jannique ILLOUZ.


Formation Musicale

Fondée sur une pratique et une connaissance des différents styles, elle permet l’acquisition du sens rythmique, la formation de l’oreille à la fois mélodique et harmonique, ainsi que la compréhension du discours musical.

Loin de s’en tenir à l’aspect théorique, la Formation Musicale développe l’autonomie du musicien, du déchiffrage à l’interprétation.

Enfin, elle propose un espace de créativité écrite et orale où chacun peut exprimer sa sensibilité.

DU SOLFÈGE A LA FORMATION MUSICALE

Le solfège (étude des principes élémentaires de la musique et de sa notation) est l'élément fondateur de l'enseignement de la musique. L'enseignement traditionnel du solfège consiste à amener aux élèves un nombre restreint d'informations : les hauteurs des sons, les rythmes, les clés etc. : la notation musicale. L'enseignement traditionnel du solfège est un enseignement théorique distinct des autres disciplines musicales.

Aujourd'hui ce cours de solfège» n'est en général qu'une petite partie du cours de Formation Musicale qui a été complété par d'autres disciplines. Ces autres disciplines sont entre autres celles enseignées à la suite de la décision prise dès l'ouverture du Conservatoire Parisien d'avoir un enseignement dont une partie serait destinée aux principes de musique » (Disciplines indispensables à l'entendement musical, la théorie de l'art et ses rapports avec les mathématiques, la poétique et l'historique… ).

L'ensemble de ces disciplines constitue l'ébauche du futur cours unique : Le cours de Formation Musicale. Depuis le milieu du XXe siècle, un certain nombre de méthodes d'enseignement musical ont vu le jour dans le but de proposer aux futurs musiciens une formation équilibrée. Ces méthodes ont été surnommées méthodes actives », ceci afin de souligner la place prioritaire qu'elles accordent à la pratique musicale par rapport aux aspects théoriques du cours de solfège traditionnel. Les méthodes actives parmi les plus célèbres sont la méthode Kodaly, la méthode Marthenot3, la méthode Orff.

Ces différentes méthodes ont également beaucoup apporté à l'élaboration de notre actuel cours de Formation Musicale.


Si vous êtes adultes et que vous avez été dégouté du solfège étant plus jeune, ou que tout simplement vous désirez vous remettre à niveau afin de pouvoir partager la Musique, l'association propose des Cours de Formation Musicale pour Adulte. Contactez nous : contact@dansemusique.net !


QU'EST-CE QUE LA FORMATION MUSICALE ?

La Formation Musicale

Le cours de Formation Musicale a un rôle central dans l'apprentissage d'un musicien puisqu'il est censé aborder la connaissance des codes de l'écriture, de la lecture, la pratique vocale, l'improvisation, l'analyse formelle des œuvres, les styles…

Il doit donner une culture musicale la plus large possible, développer des habitudes d'écoute consciente, l'esprit critique, le goût, la curiosité. Il permet aux élèves, au travers de toute l'étendue du répertoire musical, de compléter les connaissances musicales autres que celles du solfège traditionnel. Le cours de Formation Musicale est le lieu de mise en ordre et de mise en cohérence des connaissances acquises dans les autres disciplines musicales telles que la formation instrumentale, vocale, historique… « L'organisation de nos conservatoires et écoles de musique -quelle qu'en soit la taille- prévoient une large place à l'enseignement du solfège ». Soit ! Profitons-en donc pour y développer les indispensables savoirs, savoir-faire et connaissances sans lesquels un musicien ne dispose d'aucune autonomie réelle dans sa pratique. »

QUELS MUSICIENS VOULONS-NOUS FORMER DE NOS JOURS ?

Les enseignants de Formation Musicale forment ou souhaiteraient former des musiciens qui font preuve de curiosité et de sens critique mais qui soient aussi capables de réactions face à un texte musical compréhension de l'écriture, de l'époque, du style, ceci afin de permettre une interprétation réfléchie sensible et intelligente ».

QUEL EST L'OBJECTIF DE LA FORMATION MUSICALE ?

La Formation Musicale a pour objectif de faciliter la relation entre les élèves et la musique au niveau du ressenti et de la compréhension. Elle leur permet de s'épanouir en leur offrant la possibilité de découvrir et d'intégrer le monde musical grâce à un apprentissage vivant sans coupure entre le solfège et la musique (entre la théorie et la pratique). « Les orientations développées « officiellement » dans les Conservatoires et Ecoles de musique contrôlés par l'Ela', depuis 1977, sous l'appellation de Formation Musicale ont deux grands objectifs généraux :

1. Apporter une formation qui couvre de la manière lapins large possible le champ des connaissances : écoute, analyse/style/syntaxe, théorie, lecture/écriture, connaissances des styles, des contextes et des systèmes musicaux, improvisation/invention, pratique vocale collective, développement de la curiosité musicale…

2. Faire en sorte que ces éléments de formation : - soient intégrés dans une démarche pédagogique globale et cohérente, - prennent leur source dans une musique véritable, dont ils doivent accrue. » mettre une maîtrise

La réforme de 1977

« En 1976, Marc fileuse alors Inspecteur Général à la Direction de la Musique décide de réunir directeurs de conservatoires, professeurs de solfège en exercice, personnalités expérimentées. Malgré les améliorations apportées en solfège depuis des décennies, il paraissait nécessaire de répondre à un désir profond de réflexion, au besoin d'échanger des idées à propos des problèmes inhérents à certaines méthodes (…) Les réunions ponctuelles, les idées évoquées permirent la naissance d'un document qui a marqué la pensée de la pédagogie musicale. Le reproche alors fait du solfège était d'être un enseignement totalement cloisonné ayant suscité une littérature spécifique constituant un matériel pédagogique le plus souvent dépourvu de substance musicale et n'offrant qu 'une connaissance très partielle des langages musicaux et permettant au meilleur des cas l'acquisition d'une haute technicité solfégique.»

La volonté principale qui se dégage de ce texte était de partir de la musique pour en découvrir le langage et ses techniques.

Formation musicale en cours collectifs (donc non intégrée au cours d'instrument) :

Le cours collectif est l'art d'utiliser l'élan, la dynamique, l'impulsion générés par le groupe ainsi que les relations qui s'installent naturellement pour aider à la formation de chacun.

La musique n'est constituée que de rapports : hauteurs, durées, nuances, timbres, modes d'attaques. Quel meilleur moyen pour étudier ces rapports (c'est-à-dire des principes essentiels et fondateurs de la musique) que de les vivre concrètement ? Le groupe permet de les expérimenter, de les sentir, de les évaluer. Le travail du rythme, du phrasé, de la justesse trouvera dans le groupe une matière vivante.

Le plus soin eut un bon groupe est composé d'élève VS aux personnalités très différentes. En se côtoyant, ils découvrent peu à peu l'existence de ces différences, apprennent à les utiliser, et finissent par les accepter.

La pratique musicale dans un cours de Formation Musicale se limite au chant choral, et la manipulation du langage musical se déroule davantage durant le cours d'instrument.

Pourtant, depuis la réforme de 1977, la Formation Musicale a énormément évoluée. Tout en conservant la pratique solfégique traditionnelle, elle intègre la connaissance du répertoire par l'audition, puis au relevé, l'harmonie, la culture musicale dans un cadre plus généraliste mais servant directement les oeuvres travaillées lors du cours d'instrument.

Dans le cours de Formation Musicale, les élèves travaillent sur un socle de connaissances communes, réinjectent et réutilisent ces connaissances dans leur pratique instrumentale. Mais, pour l'élève, le lien qui unit le cours de Formation Musicale et l'enseignement instrumental n'est perçu que trop rarement et parfois même déformé par les préjugés de son environnement hors conservatoire

Le choix d'un processus d'enseignement collectif (cours collectif de Formation Musicale) n'est pas non plus anodin et étant celui retenu dans le cadre des établissements spécialisés en France, je m'y attarderai donc pour en décrire les avantages et les inconvénients avant d'établir un comparatif entre les cours collectifs et les cours individuels :

Avantages :

Dans un cours collectif le contact professeur / élève s'effectue de façon plus indirecte que dans un cours individuel, mais permet très rapidement de situer un élève par rapport à un autre tant au niveau des connaissances que du savoir faire.

Le cours collectif est l'outil pédagogique le plus approprié pour remédier aux côtés parfois fastidieux des diverses disciplines enseignées, qui sont pourtant élémentaires et indispensables à tous les élèves des classes instrumentales ou vocales.

Le cours collectif de Formation Musicale regroupe des élèves variés, par leur pratique instrumentale, leurs cultures, mais aussi souvent par leurs âges C'est de toute évidence une richesse. Les enseignants de Formation Musicale prennent de plus en plus conscience, que le cours de Formation Musicale et sa pédagogie doivent être adaptés à l'institution dans laquelle ils s'inscrivent et ainsi obtenir tout l'impact désiré grâce à la force du groupe.

Les élèves peuvent en confrontant leurs différences, s'enrichir mutuellement, ils ont entre autre en bagage leurs expériences en cours d'instrument. Pourquoi se priver des multiples possibilités que peuvent apporter les échanges des élèves entre eux ?

Le contenu de l'enseignement de la Formation Musicale est fonction de l'organisation de l'école de musique :

  • si la musique d'ensemble est assez peu développée au sein de l'école, cela peut être un axe important à développer au sein du cours de Formation Musicale.
  • si l'école est fédérée autour d'un projet de réalisation musicale, le cours de Formation Musicale peut être un important pôle d'enseignement qui coordonne l'ensemble des activités autour de ce projet.
  • si le répertoire qui est abordé en cours d'instrument est tourné exclusivement vers le grand répertoire », le cours de Formation Musicale pourra s'ingénier à mettre en rapport ce domaine musical avec d'autres champs esthétiques plus éloignés.

L'idée de flexibilité, d'adaptation du cours de Formation Musicale est donc inhérente à l'organisation des autres disciplines qui y sont attachées. La flexibilité n'empêche pas cependant de dégager des objectifs d'apprentissages clairs.

Il semble donc important d'axer l'apprentissage de la musique de façon à ce que les objectifs soient toujours dirigés vers les pratiques musicales et surtout que les élèves aient conscience de ces objectifs en se les appropriant.

LA FORMATION MUSICALE ET LA CULTURE MUSICALE (Musiques dites savantes, jazz, musiques actuelles, musiques traditionnelles, rock, orientale etc.)

L'objectif du cours de Formation musicale, rappelons-le, est de permettre aux élèves de développer des compétences polyvalentes. Le but étant qu'ils aient en main un certain nombre d'outils musicaux généralistes qu'ils puissent réinvestir dans leur parcours de musiciens.

Dans le cours de Formation Musicale, les enseignants utilisent le répertoire de toutes les musiques sans forcément rentrer dans leurs spécificités, mais peuvent aussi les envisager sous l'angle de leurs rapports aux domaines du rythme, des hauteurs, du timbre, du phrasé, de la forme… afin de pouvoir les aborder.

Le cours de Formation Musicale a un rôle important dans les nouveaux contextes de l'enseignement de la musique car il ne se restreint pas à la connaissance de la musique dite savante, mais au contraire à la pluralité des esthétiques.

De plus, il est à noter que le cours de Formation Musicale regroupe souvent une grande hétérogénéité d'élèves ; par leurs instruments, par leurs origines et souvent aussi par leurs niveaux, leurs envies Il est donc judicieux que le cours ne soit pas limité par les procédures d'une seule esthétique, ni par une seule pratique musicale de référence (dite musique savante).

L'un des enjeux de la Formation Musicale est de donner la possibilité aux élèves d'aborder le plus grand nombre de pratiques et de styles possibles (jazz, rock, folklore…). Il est évident que rendre la Formation Musicale exhaustive est impossible, mais qu'elle donne à l'élève les moyens d'être autonome quant à ses propres choix musicaux, sans avoir la prétention de former des spécialistes de tout.

La Formation Musicale : dimensions polémiques

La formation musicale.

Dans le cas où la Formation Musicale est commencée avant le cours d'instrument, (dans certains établissements), un enfant qui a été sensibilisé aux sons et aux rythmes par des cours d'éveil musical ne pourra profiter de sa formation pour démarrer un instrument qu'une année après.

Ce sont souvent les directeurs d'écoles qui s'expriment sur la question de savoir si la Formation Musicale doit être préalable ou non à l'étude de l'instrument du début des études instrumentales.

Qu'ils soient partisans d'une Formation Musicale « préalable » à l'étude d'un instrument ou, au contraire, partisans d'un début « simultané » de ces deux activités, ils utilisent cette fois le même argument : la motivation des jeunes élèves :


  • Préalable :

« Les débuts à l'instrument sont souvent accompagnés d'une frustration - voire d'une déception - importante chez le jeune élève (…) Dans ces conditions il n'est peut-être pas inutile qu'il commence à se construire une première maturité musicale en compagnie d'autres enfants (…) De plus, la première année de “formation musicale générale” peut jouer un rôle essentiel dans le choix d'un instrument. (Eric Sprogis) »


  • Simultané :

L'instrument peut permettre à l'élève de comprendre l'utilité de ce qu'il apprend et de l'appliquer aussitôt, tant en ce qui concerne la lecture que le rythme (Christian Mcmen)»

« La formation musicale peut offrir les motivations, grâce à une pédagogie vivante et adaptée aux jeunes enfants, qui inciteront les élèves à fournir les efforts nécessaires pour franchir les étapes quelques fois ardues de leurs études musicales. (Alain Grimoin, directeur de l'ENM d'Aulnay-Sous-Rois)»

« L'enseignement du solfège doit commencer en même temps que l'enseignement des instruments, la formation initiale devant être globale. (I.P Seguin, directeur du CNR de Tours, président de la FNUCMU)» Dans certains pays comme l'Angleterre, le Danemark, n apprend les rudiments du solfège durant les cours d'instrument.

Préjugés et réputation

On associe souvent et encore la Formation Musicale au solfège. Ces cours obligatoires sont détestés car souvent présentés par l'extérieur de la manière la plus aride qui soit (parents, amis, autodidactes, toutes personnes n'ayant jamais assisté à des cours de Formation Musicale ou ayant assisté à ces fameux cours de solfège souvent synonyme de surcharge de travail inutile…) cassant ainsi l'élan et l'envie à l'enfant de faire de la musique en lui faisant croire, de plus, qu'il va subir un imposant dressage purement intellectuel.



(Extrait du MÉMOIRE DU DIPLÔME D'ÉTAT DE PROFESSEUR DE FORMATION MUSICALE de Jannique ILLOUZ, professeur de piano et de formation musicale)

    Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed        
   
Nous vous rappelons que vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, adressez-vous au webmaster .